maladie-al

La maladie d’Alzheimer en 7 stades

Maladie dégénérative, elle évolue selon divers stades au fil du temps identifiés. Des experts ont identifié des « stades » concernant les capacités d’une personne, à savoir que selon les individus ces stades évoluent plus ou moins vite.

  1. Aucune déficience (aucun trouble de la mémoire ou démence n’est décelé)
  2. Déficit cognitif très léger (premiers signe de trous de mémoire, peut être liés à l’âge ou aux prémices de la maladie, mais non perceptibles par la famille, les amis ou lors d’examens médicaux)
  3. Déficit cognitif léger (les mais, familles, collègues commencent à notifier certains troubles. Lors d’un examen médical approfondi on découvre des troubles de la mémoire ou de la concentration)
  4. Déficit cognitif modéré (certains symptômes évidents sont décelés comme oubli d’événements récents, calculs mentaux compliqués, difficultés à réaliser certaines tâches complexes tels que la gestion des comptes ou préparer un repas complet, oubli de son propre passé, sautes d’humeurs ou effacement)
  5. Déficit cognitif modérément sévère (les personnes ont besoin d’une aide quotidienne pour réaliser les tâches même simples comme choisir les vêtements en fonction de la saison, ne pas se souvenir de son adresse ou téléphone, se souvenir des événements marquants de leur vie)
  6. Déficit cognitif sévère (besoin d’une aide importante au quotidien, ne pas se souvenir de son nom, de visages familiers, de noms de sa propre famille, ne plus être capable de s’habiller avec logique, rythme de sommeil très perturbé, incontinences, comportements modifiés, hallucinations, TOC, se perdre ou errer)
  7. Déficit cognitif très sévère (phase terminale, le patient n’est plus capable d’interagir avec son entourage direct, de contrôler ses mouvement ou son langage, les reflex deviennent anormaux, troubles de la déglutition, a besoin d’assistance lourde au quotidien)

maladie-al2

Les sept stades s’appuient sur un système créé par le docteur Barry Reisberg, MD, chef de clinique de la New York University School of Medicine’s Silberstein Aging and Dementia Research Center.

 

 

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *